vendredi 29 juillet 2011

Construction d'une serre d'appartement.

M
M
M
Une petite paranthèse pour vous présentez mon site de culture ainsi que ça construction.

Construction de la serre d'intérieur :


Le plus difficile pour cette construction fut de déposer le permis de construire,
autrement dit ;
la négociation d'une autorisation avec ma femme.
Une fois fait,
j’ai établi les besoins propres à la culture des Masdevallia
en définissant les matériaux à utiliser.

La serre mesure au sol 2.50 mètres de large, 1.50 mètre de profondeur
sur une hauteur de 2.30 mètres.

Les matériaux :
- Profilés en L aluminium de 30mm par 30mm
   d’une épaisseur de 3mm ;
- Lambris PVC pour l’isolation ;
- Profilés en L aluminium de 150mm par 150mm pour
   la fixation intérieure des lambris PVC et du caisson vitré
   qui accueillera la lumière ;
- Une bâche pour bassin qui servira de sol à la serre ;
- Des cornières PVC en L pour étancher la bâche
   sur les parois de la serre ;
- Des plaques de verre ;
- Du silicone (beaucoup de silicone) ;
- Fil électrique ;
- Programmateur ;
- Interrupteurs ;
- Visserie inox ;
- VMC ;
- Conduit PVC pour la VMC ;
- Surpresseur ;
- Buses ;
- Ventilateur sur colonne pour ventiler
   l'intérieur de la serre ;
- Tube inox pour les tablettes ;
- Plaque de PVC pour les tablettes ;
- Plaque de plexiglas pour la porte ;
- Caillebotis pour le sol intérieur de la serre posé
   sur la bâche pour bassin ;
- Vitre pour une des façade et pour le caisson lumière ;



Fixation Sur le chassis des lambris PVC.
L'avantage du lambris PVC est sa capacité d'isoler la serre
par rapport à sa température intérieure de celle de la pièce
et inversement.
Avant de clipser les lambris entre eux,
un filet de silicone est mis dans les nervures des clipses
ainsi que sur le chassis avant la pose définitive.



Fixation d'un profilé inox par dessus les lambris.

Avant la pose de ce profilé intérieur, un bon cordeau de silicone,
toujours dans le but de bien étancher la serre.



Les façades presque achevées.

Construction du caisson vitré
pour acceuillir la lumière.

Caisson lumière une fois terminé.
Le caisson lumière a pour bute d'empècher la chaleur des tubes néons
de pénétrer dans la serre.
Pour se faire,
le dessus du caisson est ouvert et donne sur l'extérieur de la serre.



Fixation a l'intérieur de la bâche sur le bas des façades pour créer
un bord relevé tout autour de la serre.
Sur les bords relevés de la bâche,
un profilé PVC est collé au silicone pour éviter que l'eau d'arrosage
ne coule derrière la bâche.

Pose d'un sol en caillebotis.
J'ai pris l'option d'un cailleboltis au sol pour son esthétique et facile à enlever.

 







Création d'une tablette en U avec en son centre un plateau amovible.






Les différents systèmes pour le bon fonctionnement
( coté technique) :

Tableau de commande et de controle des différents éléments electriques.
de droite à gauche :
- Interrupteur de la VMC
- Les trois interrupteurs des tubes néons.
   Chaque tube néon est indépendent l'un de l'autre,
   ce qui me permet de bien doser l'apport de lumière.
   Deux tubes lumière blanche et un tube pour aquariophilie.
   Ces tubes sont très proches du spectre solaire.
- Extrème droite en bas, le programmateur pour la lumière
   programmé à 12/12 claire obscure.
Thermostat hygrostat et sa sonde

Cet hygrostat me permet de controler l'hygrométrie dans la serre
sur lequel est branché un surpresseur en 12 volts délivrant
une pression de 6 bars à raison de 2.2L/min.












Surpresseur et buse.










Prise d'air avec VMC pour
le renouvellement de l'air et
faire baisser la température
nocturne.             






Gaine d'arriver de l'air frais dans la serre.



La VMC est primordiale.
Elle permet un renouvellement d'air et une baisse des températures
nocturnes en insufflant l'air froid de l'extérieur vers l'intérieur
de la serre.
C'est pour cette raison que j'ai utilisé des lambris PVC pour les façades
car ils ont un pouvoir isolant.
La VMC est, soit en mode forçage ou en mode programmateur.


La serre une fois terminée :



Rajout d'un mûr végétalisé pour augmenter ou maintenir
une hygrométrie convenable,
sans être obligé de mettre le sur-presseur en fonction.


Mise en plantation.






















Un an environ après la mis en culture du mûr.
Les essences sont essentiellement des fougères. 
































7 commentaires:

  1. Bravo pour votre installation !!!

    Je suis comme vous, cultivateur d'orchidées en intérieur (300 plantes) dans une chambre qui leur est attribuée. Bref, je suis en réflexion pour créer un orchidarium ou mini serre pour plante de climat frais (Masdevallia, Dracula, PLeurothallis...) Votre expérience est une ressource précieuse pour moi !!!

    Petite question, quelle amplitude de température avez-vous dans la serre ?
    3 tubes néons suffisent à éclairer tout l'ensemble si oui, quelle puissance ?

    Merci à vous,

    Marc

    RépondreSupprimer
  2. Merci Marc.
    Pour répondre à vos questions,pour ce qui est de l'amplitude actuellement elle est d'environs 10°C (entre 23 et 25 le jour et 12 à 15 la nuit).
    Pour ce qui est des tubes, 2 tubes lumière blanche et un tube d'aquariophilie, les trois de 58W (longueur des tubes 1500mm).
    Et enfin, oui les trois tubes suffisent.
    Très bonne induction.

    RépondreSupprimer
  3. wow suis bluffé pour la lumière. Merci pour vos réponses.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    je suis très impressionné par la réalisation.
    Arrivant à un âge ou j'ai du temps, sur les conseils de mon épouse, elle souhaiterai que je transforme mon garage en salle à orchidées.
    Je voudrais faire 2 serres pour "élever et faire fleurir" des orchidées demandant des conditions différentes ( tempérées et la deuxième chaude donc température et hygrométrie différentes).

    Questions : un extracteur d'air par serre pour remplacer la VMC : quel débit ?
    Une régulation type GrennBox pour chacune : est-ce jouable ?
    Un éclairage à base de led ( genre Foraled ) pour la floraison et la pousse est-ce possible?

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  5. Désolé du retard pour la réponse anonyme.
    Une vmc suffit pour l'extraction, moi j'insuffle de l'air, mais il suffit de la retourner pour qu'elle fasse office d'extracteur.
    Pour ce qui est du débit, cela dépend du volume de la serre ou des serres.
    Pour ce qui est des leds, il serait préférable
    de mettre des tube néon, les led doivent êtres très proche des plantes pour être performant.

    La quantité de lumière dépend également des genres que vous voulez cultiver.

    RépondreSupprimer
  6. J'espere que tu es treees gentil avec ton adorable femme ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas trèèèèèèès bien
      pourquoi Isabelle....LOL.

      Supprimer

Merci pour vos commentaires.
N'hésitez pas à poser vos questions j'y répondrais avec plaisir.