samedi 5 décembre 2009

CULTURE : rempotage et conteneurs



1 - Généralité :
Si la plupart des Masdevallia se prêtent bien
à la culture en pot,
ils sont pour la plupart épiphytes,
par conséquent prédestinés au montage sur plaque.
Il est vrai,

que chez nous, certaines des Masdevallia cités
ci-dessous sont cultivés sans problèmes en pot,
tout dépend des soins que vous prodiguerez à ces plantes.
Si certaines de vos Masdevallia ont dépéri sans savoir
pourquoi ou tout simplement ne se développent pas très bien,
une des raisons peut alors être le mode de culture.

Cette liste n'est pas exhaustive :
- Masd. caesia aux feuilles pendantes.
- Les Masdevallia aux racines fines et sensibles aux excès d'eau.
  Comme pour Masd. nidifica, Masd. roseola, Masd. erinacea,
  Masd. pygmaea, etc.
- Les Masdevallia de culture vraiment difficile faisant
  partie du sous-genre Meleagris.
- Les Masdevallia faisant partie de la section des Amanda
  aux rhizome grimpant.
- Les Masdevallia aux fleurs pendantes ou au rhizome rampant
  de sous-section Alaticaules.

Plantes montées :
Les Masdevallia en général sont rarement montés
(alors qu'ils sont pour la plupart épiphytes).
En collection, il existe plusieurs montages dont le plus
courant et plus performant sur plaque de liège.
Mais par expérience, on peut aussi utiliser le ceps de vigne,

le fanjan (fougère arborescente),
dans de la sphaigne prisonnière dans du grillage.
Pour certains qui ont une inflorescence rampante ou tombante,

il est préférable de les suspendre dans un panier ajouré.
L'inconvénient majeur du montage est que le milieu de culture
se dessèche très rapidement.

Il faudra donc arroser presque tous les jours et surveiller le taux
d'hygrométrie pendant les périodes sèches (les journées d'été).
Lors du montage de la plante,
on met au pied de celui-ci de la sphaigne pour créer ainsi
une zone humide retenant un peu plus l'eau.

On peut aussi mélanger dans la sphaigne des aiguilles de pin.
Je fait des essais sur une technique de culture en suspension
pour certains Masdevallia de petite taille.
Il s'agit de tubes creux, micro-poreux,
remplis constamment d'eau,
permettant à l'extérieur du tube d'être toujours humide
mais sans excès.
Pour l'instant, ce système est (j'estime)
de performance moyenne.

J'ai remarqué quelques problèmes d'utilisation :
- Apparition d'algues sur le tube et à l'intérieur,
  se développant rapidement sur le feuillage des plantes
  surtout de petite taille.
- Lors d'apport d'engrais, il est impératif de le faire
  par vaporisation sur la plante et non par rajout
  dans le tube (salinité dans la porosité du tube).
- Un autre problème qui paraît anodin,
  est le poids des tubes suivant leur taille;
  en effet,

  le tube doit toujours rester plein d'eau,
  et si vous en possédez plusieurs,
  le poids total devient conséquent.

  Pour vos suspensions,
  avant l'utilisation de supports tels que bout de bois,
  écorce, plaque de liège, fanjan,
  il faut impérativement traiter contre les parasites

  et maladies cryptogamiques, mieux encore,
  stériliser les supports afin d'être sûr que dans les porosités
  de ces derniers,

  rien ne pourra causer de problèmes à vos plantes.

Pour le montage sur fanjan,
il n'est pas obligatoire de rajoutée de la sphaigne
( certains en mette juste au départ de la culture pour
éviter un dessèchement trop rapide des racines ).
Dans ce cas,
il faut avoir un très bon suivi au niveau de l'arrosage
et de l'hygeométrie.
   
2 - Le rempotage :
- Vu le besoin en eau des Masdevallia,
  il est indispensable d'effectuer un rempotage tous les ans,
  au pire tous les deux ans, sauf pour les suspensions.
  En effet;

  le milieu de culture en l’occurrence l'écorce de pin et la
  sphaigne se dégrade très vite perdant ses propriétés.
- Il est impératif de bien drainer le fond du pot,
  ainsi que de supprimer toutes les racines mortes ou cassées.
  Avant de rempoter la plante, il est bon de laisser tremper
  les racines dans une solution fongique et bactéricide.
  Il faut également désinfecter les outils avant de passer
  à une autre plante ainsi que les pots avant utilisation.

- Lors du rempotage, assurez-vous que le rhizome
  se trouve bien à ras du milieu de culture ;
  car les nouvelles pousses sont assez sensibles au manque
  d'aération.
- Le rempotage doit se faire en février - mars pour que
  les plantes aient un nouveau milieu de culture afin de
  reprendre de la vigueur avant les chaleurs de l'été.
  Il peut également être effectué à la mi-septembre jusqu'à

  octobre pour les mêmes raisons, mais avant la floraison en hiver.
  Il ne doit jamais être fait durant les chaleurs de l'été,
  pendant la floraison ou en hiver ; sauf si une plante devait avoir

  un problème racinaire.
- Après le rempotage,
  il est indispensable de fixer vos orchidées à l'aide de clips
  à rhizome,
  ce qui permettra un bon maintien de la plante au niveau
  du milieu de culture facilitant l'enracinement.
  Il est impératif que les pots ne soient pas trop grand,
  car comme pour la plupart des orchidées,

  les Masdevallia aiment êtres à l'étroit.

Les conteneurs :
En règle générale, les Masdevallia si ils ne sont pas montés,
seront cultivés en pots.
Pots de terre, plastique blanc ou noir, lesquels choisir ?












Les critères cités dans le tableau sont en fonction de la culture
des Masdevallia et peuvent être différents pour d'autres genres,
comme par exemple un maintien plus long de l'humidité

dans le pot.
Les pots plastiques

Ils sont d'utilisation plus simple car beaucoup
plus facile d'entretien.
Non poreux,

ils permettent un maintien d'humidité plus long au niveau
du milieu de culture.
Si les pots plastiques blancs sont d'une esthétique discutable,
ils sont efficaces pour maintenir les racines plus au frais en
réverbérant la chaleur et peuvent être utilisés pour les espèces
de culture froide tels que Masd. caudata, Masd. ignea par exemple,
mais vous pouvez également mettre les pots plastique dans
des pots de diamètre plus grand préalablement garnis
de sphaigne maintenue humide, le résultat sera tout aussi bon.
Pour les Masdevallia aux rhizomes traçants,
vous pouvez utiliser des barquettes peu profondes style barquette

de poisson.
Pour les pots en plastique translucide,

personnellement je suis contre ;
très vite et ceci dans le pot : donc sur les racines,
se développe des algues qui rapidement augmente la
détérioration du milieu de culture.
De plus,

cette prolifération empêche tout contrôle visuel des
racines et rend le pot opaque ne laissant plus passer la lumière.
Les deux arguments commerciaux

(racines exposées à la lumière et meilleur contrôle des racines
sans dépotage) sont discutables.

En conclusion :
Préférence pour l'emploi des pots plastique.
Moins lourd d'emploi,

ils conviennent tout à fait à la culture des Masdevallia,
même si j'utilise des pots en terre pour des espèces sensibles

aux excès d'humidité,
mais vous pouvez également percer des trous sur les cotés
des pots plastique pour aérer le milieu de culture à l'aide
d'un pistolet à colle (ce que je fais chez moi).















clip à rhizome

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires.
N'hésitez pas à poser vos questions j'y répondrais avec plaisir.