samedi 30 janvier 2016

Trisetella scobina






Tris. scobina Luer 1980.

Syn :
Aucun.

Tribu : Epidendreae
Sous-tribu : Pleurothallidinae
Genre : Trisetella 
Sous-genre :
Section : Trisetella
Sous-section : Triaristella
Division : 
Espèce : scobina

Étymologie :
Du Latin scŏbina, " une râpe, une lime ".
En référence au pédoncule ( hampe ) rugueux
comme une râpe.

Mode de vie :
Plante épiphyte.

Végétation :
Sympodiale.
Rhizome au développement en touffe
compacte ( cespiteux ).

Habitat :
Forêts nuageuses.




























































Sur cette photo,
nous voyons bien la pubescence 
du pédoncule le rendant au touché
assez rugueux.











Échelle graduée
en 2 millimètres.
Échelle graduée
en millimètres.
























Origine :
Bolivie, Equateur & Pérou ?.
Altitude :
De 1400 à 2200 mètres.




CULTURE




Température de culture :
Donné en culture froide à chaude.
Chez moi plutôt en culture tempérée
à tempérée chaude.


 Chaude...................jour : 20°C à 27°C nuit : 11°C à 18°C.
  Tempérée chaude.......jour 18° C à 25°C nuit : 10°C à 15°C.
  Tempérée................jour : 12°C à 20°C nuit : 8°C à 13°C.
  Tempérée froide..........jour : 12°C à 18°C nuit : 8°C à 11°C.
 Froide...................... jour : 10°C à 16°C nuit : 5°C à 12°C.

Type de culture :
En pot de terre ou sur plaque.
Milieu de culture :
En pot de terre granulométrie fine

  1. Écorce de pin 3 à 4 parts
  2. Charbon de bois 1 part
  3. Perlite 1 part
  4. Sphaigne 1 à 2 parts
ou que de la sphaigne avec un peu de charbon de bois
ou un peu d'écorce très fine pour éviter que la sphaigne
ne se tasse.

Sur plaque ou en pot

Que de la sphaigne déshydratée non hachée
ou
sphaigne vivante ( Sphagnum cristatum ). 

Arrosage :
Maintenir humide mais sans excès.
Attention aux jeunes pousses sensibles
aux contact de l'eau.

Hygrométrie :
De 70 à 90 %
Minimum 65%.

Ventilation :
Moyenne.







Fertilisation :
Comme pour les Masdevallia.

Luminosité :






Repos ( voir légende ) :
 








Particularités :

Espèce assez facile de culture sans exigence
              particulière pour la température.







 Pour l'induction florale,
             il est important de soumettre la plante
             à un écart de température jour nuit
             mais également à une période plus sèche
             à partir de décembre jusqu’au développement
             de boutons floraux ( environ fin janvier début mars)
             mais dans un environnement très humide,
             au minimum 80 voir 85%.

 Au fil du temps,
              J'ai remarqué que l'espèce supportait
              un milieu de culture un peu plus sec hors induction
              sur des périodes très courtes mais toutefois,
              avec un taux d'hygrométrie très élevé (min. 80%).

 L’espèce à une forte sensibilité racinaire
              dans un milieu de culture trop humide.

 Réclame une forte hygrométrie ambiante.

 Petit truc :
              Je cultive l'espèce dans de la sphaigne vivante
              ( Sphagnum cristatum ).
              Je trouve que depuis,
              la plante se porte bien mieux
              que dans un milieu traditionnel pour Pleurothallidinae.
              Cependant,
              je rajoute un peu de composant tel du charbon de bois
             ou de l'écorce très fine (5 mm.) afin d'éviter un compactage
             de la sphaigne.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires.
N'hésitez pas à poser vos questions j'y répondrais avec plaisir.